Pays de Morlaix. Geocaching au coeur du patrimoine maritime

Comment ça marche. Le Pays de Morlaix, pays d’art et d’histoire, dresse un inventaire du patrimoine maritime. Pour le découvrir, il met en place pour septembre, des circuits geocaching.

Pourquoi ? Comment ?

Qu’est-ce que le geocaching ?

C’est une pratique de loisir, née aux États-Unis en 2000. Une chasse au trésor high-tech qui consiste à utiliser le géopositionnement par satellite (GPS) pour rechercher ou dissimuler une boîte hermétique contenant un carnet. « Ceux qui le trouvent laissent leur nom, leurs coordonnées, la date de leur passage et leurs impressions s’ils le souhaitent, décrit Céline Perrine, du pays de Morlaix. On y trouve aussi généralement un petit objet que l’on peut prendre si on en laisse un autre à la place. » En 2013, il existait plus de deux millions de caches ou geocaches dans 222 pays, et répertoriées sur les sites web dédiés. Morlaix en compte déjà beaucoup.

Qui sont les geocacheurs ?

Des individus, citoyens lambda, qui se sont inscrits via le site geocaching.com. Là, ils peuvent proposer une cache près de chez eux. Elle doit présenter un intérêt géographique, historique, culturel, scientifique (pour connaître les coordonnés GPS de l’endroit défini, rendez-vous sur le site geoportail.gouv.fr). « N’importe qui peut le faire n’importe où sauf sur les propriétés privées autres que la leur. De plus en plus, ce sont les offices de tourisme qui s’emparent de l’animation et qui installent leurs propres caches. »

À qui la pratique s’adresse t-elle ?

Le geocaching connaît un succès grandissant et attire un public de tout âge, « tous ceux qui aiment se promener et découvrir une région, un patrimoine, de manière innovante. C’est encourager les enfants à se balader. Le trésor, c’est la carotte ! ». Elle permet de faire du tourisme de manière « douce », telles que la randonnée, à pied, à vélo. Il faut simplement être équipé d’un GPS ou d’un smartphone. Les geochercheurs obtiendront les coordonnées GPS des caches sur le site geocaching.com.

Quel lien avec le patrimoine maritime ?

« C’est mettre en valeur un patrimoine qui est en cours d’inventaire, de manière participative, comme l’opération qui a commencé en avril 2015, en partenariat avec la région Bretagne, sur les 22 communes du littoral du pays de Morlaix, de Tréflez à Locquirec. » Depuis cette date, une cinquantaine de bénévoles repère, identifie, localise le patrimoine culturel lié à la mer, mobilier ou immobilier (un bateau, une cale, un quai, une villa, etc.). « Les données recueillies seront transmises aux geocacheurs qui feront les circuits, de Cléder à Plougasnou. »

Quand ces circuits seront-ils accessibles ?

Un événement est programmé les 10 et 11 septembre, dans le cadre élargi des Journées du patrimoine, pour lancer les 100 nouvelles caches installées. Des livres de route seront distribués aux participants (ouvert aux débutants qui voudront s’initier au geocaching), pour qu’ils choisissent leur circuit, au départ de Locquénolé. Afin de préserver le caractère inédit de cette nouvelle aventure, les caches ne seront publiées sur le site que le 12 septembre. Le week-end se poursuivra par une opération de nettoyage des espaces naturels qui pourraient être le lieu de nouvelles caches.

À partir du 10 juin, inscription sur le site geocaching.com, par téléphone au 02 98 62 39 57 ou par mail à l’adresse : celine.perrine@paysdemorlaix.com.

Ouest France, publié le 06/06/16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *