Mobilités : lancement d’un appel à expérimenter sur le Pays de Morlaix

Le Pays de Morlaix et ses partenaires (ADESS, EPCI, associations etc.) se sont emparés depuis 1 an de la question des mobilités alternatives et complémentaires à la voiture, et ont rapidement identifié 2 grands objectifs :

  • Expérimenter des parcours et des dispositifs de déplacements complémentaires à la voiture sur les communes.
  • Sensibiliser la population et les acteurs du territoire

 

Pourquoi les mobilités ?

Les questions des mobilités des personnes impactent aujourd’hui fortement les territoires, en particulier ruraux, car ils déterminent l’accès à l’emploi, aux services publics, aux équipements touristiques. Ils favorisent également le lien social et donc le maintien de la population en zones rurales.

Il existe aujourd’hui de nouvelles façons de se déplacer, complémentaires à la voiture individuelle qui est de plus en plus coûteuse et contraignante (hausse régulière du coût du carburant, augmentation des points de contrôles techniques des véhicules, impact de leurs émissions sur l’environnement et la santé …). Depuis 2017, le territoire a su développer des nouveaux outils comme la plateforme de mobilité du pays de Morlaix qui se concentre sur les déplacements domicile-travail des publics en insertion. L’idée est donc d’inciter à développer d’autres outils et moyens de se déplacer.

 

Pourquoi expérimenter ?

 

Un des constats rapidement dégagés par le groupe de travail, est qu’il est plus efficace de tester et d’expérimenter pour s’approprier et adopter une nouvelle façon de se déplacer. Par exemple, les bienfaits du vélo sur la santé, l’environnement et les économies financières sont connus. Pourtant, les cyclistes sont encore rares sur les routes…

Les habitudes et a priori sont bien ancrés, c’est donc en testant un trajet de vélo par exemple, et en soulevant les obstacles un à un (problèmes de sécurité, peur de ne plus savoir faire du vélo …), que les participants à ces opérations pourront voir l’intérêt de se déplacer autrement.

L’idée n’est pas de remplacer la voiture qui reste pratique, surtout en milieu rural, mais d’inciter les habitants à envisager autrement leurs déplacements du quotidien.

L’objectif de ces expérimentations est aussi de tester un projet d’aménagement ou d’équipement, en l’adaptant si besoin avant de prendre une décision et d’engager des dépenses. A l’inverse, si le projet est déjà réalisé, ce peut être aussi l’occasion de le faire connaître et de le mettre en lumière en y organisant une animation.

 

 Quels types d’expérimentations pourront être menées ?

Elles pourront prendre différentes formes :

  • test de trajet de pédibus ou vélobus entre un quartier d’habitation et l’école, entre le centre-ville et les activités socio-culturelles (centre de loisirs, école de musique…), pour se déplacer au sein d’une zone d’activité entre une entreprise et la station de transport public, ou encore pour atteindre un équipement touristique.

 

  • test de lieux comme les espaces de coworking pour éviter de se déplacer

 

  • test d’applications numériques favorisant la mise en relation des particuliers pour covoiturer par exemple

 

  • Organisation de quizz, ciné-débat auprès de la population ou d’acteurs du territoires (animateurs des centres de loisirs, agents de la collectivité etc.) sur le covoiturage, l’auto-stop organisé, les mobilités douces, ou la non mobilité (télétravail, espace de coworking…)

 

  • Toutes autre idée sera la bienvenue si elle est réalisable par notre réseau de partenaires.

 

 

Deux réunions d’information les 18 juin à Landivisiau et 5 juillet à St Pol-de-Léon.

 

Afin d’en savoir plus, de connaître les conditions et les modalités de mise en place des expérimentations, des réunions d’information auront lieu sur chaque intercommunalité :

  • le 18 juin 2018, de 18h à 19h au pôle communautaire de Landivisiau (rue Robert Schuman).
  • le 5 juillet 2018, de 18h à 19h à la Maison des Services au Public de St Pol-de-Léon (29 rue des Carmes).

 

Informations pratiques

 

  A qui s’adresse cet appel à expérimentation ?

 

Aux communes, aux entreprises, aux structures publiques et privées du territoire du Pays de Morlaix, à un groupe d’habitants…

L’expérimentation doit avoir un intérêt collectif et concerner plusieurs personnes.

 

Quelles sont les modalités ?

Quatre à cinq candidats seront accompagnés gratuitement selon les possibilités techniques et financières du réseau de partenaires. Leurs initiatives seront mises en lumière lors d’un temps fort à l’échelle du Pays de Morlaix en fin d’année.

 

  

Comment candidater ?

 

Les dates de candidatures diffèrent selon les intercommunalités :

  • Communauté de Communes du Pays de Landivisiau : avant le 13/07/2018

 

  • Haut-Léon Communauté : avant le 03/09/2018

 

  • Morlaix Communauté : date non connue (2nd semestre 2018)

 

 

Les candidatures doivent être déclarées au Pays de Morlaix soit par téléphone au 02.98.62.39.57, par mail à leader@paysdemorlaix.com ou par courrier à : Pays de Morlaix – CCI de Morlaix – CS 27934 – 29600 MORLAIX

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *