LEADER en 2013

  • La fin de l’enveloppe FEADER et donc la fin des nouveaux projets :

–       Une consommation FEADER réelle de 78% (+18% par rapport à 2012) considérée comme « avancement normal » par les services de l’Etat mais insuffisante pour bénéficier de fonds supplémentaires. Si l’on ajoute les avis d’opportunité (+24% par rapport à 2012), on peut estimer la consommation FEADER à 99%.

–       Nombre de projets (hors ingénierie) financés depuis 2009 : 56

–       Beaucoup de nouveaux projets : 12 nouveaux projets ont été présentés en comité de programmation en avis d’opportunité.

–       Peu de projets complets : 9 projets seulement ont reçu un avis définitif sur l’année 2013. On constate une grande difficulté pour les porteurs de projet à constituer des dossiers complets, à cause notamment de l’attente des accords des cofinanceurs, et des nouvelles pièces exigées pour le respect des procédures des marchés publics.

–       Une répartition plutôt équilibrée des projets par intercommunalité, et par type de porteurs de projet (26 publics/21 privés hors ingénierie)

–       Trois types de projets toujours dominants : projets touristiques, patrimoine naturel et culturel

–       Quatre comités de programmation ont eu lieu avec une démobilisation des membres de plus en plus importante malgré l’exigence du double quorum

–       Les paiements ont fortement augmenté, passant de 25.6% fin 2012 à 39% fin 2013.

 

  • Des imprévus qui laissent présager des reliquats

–       Beaucoup de retards d’exécution des projets.

–       Beaucoup de projets ne consommeront pas tout le FEADER qui leur a été attribué. Mais tant que ces dossiers ne seront pas soldés, il est difficile de savoir le montant des reliquats. Il y a donc un risque de connaître le montant de ces reliquats trop tard pour pouvoir les réaffecter vers d’autres dossiers (il est possible de programmer jusque fin 2014).

–       Une douzaine de nouveaux projets en attente.

–       Face aux reliquats à venir, et au nombre de projets en attente, un atelier de pré-sélection de projets pour l’obtention des futurs reliquats a été organisé début octobre. En se basant sur des critères qualitatifs, le groupe de travail a retenu unanimement 3 projets sur 8 pour passer au comité de programmation du 26 novembre. Deux autres ont été éliminés car trop éloignés de la stratégie LEADER, et trois autres sont en attentes.

 

  •  La coopération interterritoriale au cœur de l’année 2013 :

–       Face à l’absence de projets de coopération (une enveloppe de 50 000€ de FEADER y est affectée), un appel à projets a été lancé en début d’année, en collaboration avec les services de coopération de la Région et du Département. Huit structures ont répondues présentes, mais seulement un projet réunissant 2 structures (Les Petits Débrouillards Bretagne en partenariat avec Surfrider Foundation) a abouti. Il s’agit d’actions de sensibilisation à l’eau auprès des jeunes en milieu rural avec les GAL du Pays de Serre-Ponçon-Ubaye Durance et du Pays de Haute-Provence Luberon, situés en région PACA. L’action centrale est l’organisation d’un séjour d’une semaine de 18 jeunes (6/GAL) sur les 3 territoires.PLOUNSCIENCE

–       Parallèlement, la Maison du tourisme Baie de Morlaix- Monts d’Arrée a proposé une coopération sur l’accueil de la population britannique (édition d’un topoguide, formation des structures touristiques à l’accueil des populations britanniques…) avec le GAL du Pays du Trégor-Goëlo.

–       Malgré ces 2 projets, la totalité de l’enveloppe dédiée à la coopération ne sera pas consommée.

  • Evaluations régionales et nationales du programme LEADER :

–       Le programme LEADER confirme son rôle important dans la gouvernance : échanges entre acteurs, amélioration des projets…

–       Mais la focalisation des acteurs sur les contraintes plutôt que sur les opportunités du LEADER, risque de décourager les acteurs.

–       LEADER est complémentaire aux autres politiques territoriales, mais peut parfois ne pas assez se différencier des politiques existantes. Dans ce cas, la démarche perd de sa singularité.

  • Réélection d’Yvon LE COUSSE comme Président du Comité de programmation LEADER
  • La mobilisation des GAL pour la prochaine programmation des fonds européens 2014-2020.

Les Présidents des GAL bretons se sont réunis en avril en prévision des futurs fonds européens 2014-2020 qui seront désormais gérés par la Région Bretagne. Il est souhaité que la Région s’appuie sur l’expérience des GAL pour mettre en œuvre le prochain programme LEADER.

C’est dans ce cadre qu’une rencontre entre M.C. HENAFF, Y. LE COUSSE et les conseillers régionaux du Pays de Morlaix et a été organisée mi-octobre pour évoquer les craintes et les enjeux des prochains fonds.

  • Communication :

–       Le Pays de Morlaix repéré grâce au projet de guide de pêche sur le littoral du Léon (Pays touristique du Léon) pour représenter la Bretagne dans « Ça bouge dans nos campagnes – projets réalisés grâce au programme LEADER » réalisé par le ministère : couv_Leader_cle4a81b1-01c41

http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/LEADER13_9_cle041517.pdf

 

 

 

 

 

 

 

 

–       2 vidéos de porteurs de projet LEADER ont été réalisées et mises en ligne sur le site Internet du Pays.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont indiqués avec *